AGENDA
 
RECETTES
 

Accéder à votre CompteMieux me connaîtreAbonnez-vous à la Newsletter
 
Bon sens et prudence en matière de régimeBon sens et prudence en matière de régime
 
Texte de Jean-Michel Lecerf
Chef de service nutrition de l' Institut Pasteur de Lille
(Source : Pratiques en Nutrition n°43 Juillet-Septembre 2015)

La nutrition est sur toutes les lèvres, la diététique sur tous les fronts.
Magazines, journaux télévisés, réseaux sociaux égrènent chaque jour leurs scoops et alimentent rumeurs et démentis. Face à cette déferlante, le roseau ne plie pas, pour reprendre l’expression de la fable de La Fontaine, elle-même d’origine biblique. Les diététiciens nutritionnistes et les médecins nutritionnistes résistent et continuent d’émettre leurs précieux conseils de bon sens, de variété et de modération.

Lire la suite...
 
 Sommeil, alimentation et poids
Sommeil, alimentation et poids
Chacun connaît l'expression 'Qui dort, dîne', le plus souvent mal interprétée, en effet cela signifiait que celui qui dormait à l'auberge devait aussi dîner.
Cependant cela témoigne du lien physiologique entre le sommeil et la prise alimentaire.
 
Le diététicien dans son diagnostique doit prendre en compte toutes les dimensions du mode de vie du patient. Cela inclut le sommeil, l'activité physique et le stress qui sont autant de déterminants de l'alimentation et du poids.
Toutes les études récentes ont montré l'impact du manque de sommeil sur les régulations hormonales du contrôle de l'appétit et de la faim. Or notre vie moderne ne nous aide pas : 20% des français travaillent en horaires décalés, les écrans nous font veiller et grignoter inutilement, l'abondance et la disponibilité d'aliments appétissants nous incitent à manger à contre-temps, la sédentarité également.

On dort moins qu'autrefois et plus mal qu'il y a 25 ans.
Une des raisons est l'envahissement des écrans nomades. Tablettes, consoles de jeux, téléphones portables, télévision dans la chambre, la lumière qu'ils émettent provoque une hyperstimulation, source de difficultés d'endormissement. Les ado sont les plus touchés par le manque de sommeil : entre 1986 et 2010 la diminution du temps de sommeil a été chiffrée par l'INSEE à 50 minutes, contre 18 minutes dans la population générale.
Le déficit de sommeil se traduit par de la fatigue, de l'irritabilité et de la somnolence. Il agit négativement sur l'humeur et les performances scolaires ou professionnnelles.

Stress, travail de nuit :
Le stress génère lui aussi sont lot de troubles du sommeil : difficulté d'endormissement, réveils nocturnes et insomnies. Pratiquer une séance de relaxation (Sophrologie, Méditation...) avant de se coucher permet de ranger les pensées négatives.
Le travail de nuit ou les horaires décalés constituent d'autres facteurs contribuant à réduire la durée et la qualité du sommeil.

Sommeil et prise alimentaire :
L'épidémie d'obésité n'est pas entièrement expliquée par les facteurs de risque traditionnels. De nombreuses études accumulées depuis 15 ans suggère qu'une durée de sommeil insuffisante constitue un facteur de risque d'obésité.
Dans des conditions contrôlées d'apport calorique et d'activité physique, des restrictions répétées de sommeil chez l'adulte de poids normal altèrent la régulation neuroendocrinienne de l'appétit : la leptine (hormone anorexigène sécrétée par les adipocytes) est diminuée et la ghréline (hormone oréxigène sécrétée par par l'estomac) est augmentée. Ces modifications hormonales sont associées à une augmentation de faim et d'appétit, particulièrement pour des aliments à haute teneur énergétique.
Dans des conditions de libre accès à la nourriture, des privations partielles de sommeil accroissent la prise alimentaire totale et/ou liée au grignotage et entraînent un gain de poids. Enfin, une durée de sommeil insuffisante limiterait l'efficacité d'un régime hypocalorique. Si la perte de poids n'est pas affectée par la durée du sommeil, la perte de masse grasse est réduite et la perte de masse maigre est augmentée dans les mêmes proportions en restriction de sommeil.
D'autres mécanismes peuvent intervenir pour favoriser la prise de poids en cas de sommeil réduit, notamment la diminution de la sensibilité à l'insuline et l'hyperactivité vespérale de l'axe corticotrop observées après restrictions répétées de sommeil. En effet, l'insuline favorisant le stockage des graisses, une insulino-résistance associée à une hyperinsulinémie réactionnelle est susceptible d'entraîner une prise de poids. Par ailleurs, le cortisol accroît l'appétit et peut favoriser le développement d'une obésité abdominale et d'une insulino-résistance.

Conclusion :
La dette de sommeil et sa mauvaise qualité ont des impacts nombreux et profonds sur la santé physique et mentale. Raison pour laquelle il serait important que nous y accordions plus d'attention, pour profiter pleinement des bienfaits que procurent les bras de Morphée.

Source : Pratiques en Nutrition n°48 - Oct-Déc 2016

 
Manger en pleine conscience
Manger en pleine conscience
Manger ?? un acte naturel, vital qui sert à fournir à notre corps l’énergie et les nutriments dont il a besoin pour fonctionner correctement. Oui mais voilà, aujourd’hui pour beaucoup de personnes manger devient un acte compliqué, conflictuel. Que dois-je ou non manger, quelle quantité, quand…
Lire la suite...
 
Les régimes SANS, quêtes obsessionnelles ?Les régimes SANS, quêtes obsessionnelles ?
 
Régime sans lactose, sans gluten, sans viande... Les régimes sans ne cessent de progresser, mais hors cas particulier et avéré d'allergies ou d'intolérance, ces évictions ont-elles un intérêt pour notre santé ?
Lire la suite...
 
Détox ou Intox ?
Détox ou Intox ?
Après les fêtes et leurs copieux repas, pourquoi ne pas faire une cure détox préconisée par différents médias et les fabricants de compléments alimentaires ? Algues, queue de cerises, jus de fruits et légumes, ampoules dépuratives à base d'artichaut ou de radis noir, vitamines, tisanes, produits diurétiques drainants... La liste est longue
Lire la suite...

PDF Menus repos digestif
 
Prise de masse musculaire, sèche : conseils
Prise de masse musculaire, sèche : conseils
Fabriquer du muscle

Les exercices de renforcement façonnent la musculature. Pour cela l’organisme a besoin de tous les macronutriments : Glucides, Protéines, Lipides. Les sportifs habitués de la prise de masse considèrent que plus ils consomment de protéines plus ils prennent de la masse musculaire. Hors on sait que tout excès de protéines sera converti en glucides ou en graisses. Prendre de la masse musculaire nécessite davantage d’augmenter le besoin en protéines plutôt que de lui en donner en excès.

Lire la suite...
 
Le curcuma, un anti-oxydant en or
Le curcuma, un anti-oxydant en or
Le curcuma ou 'Safran des Indes' est utilisé depuis plusieurs milliers d'années comme condiment alimentaire ou pour l'élaboration de remèdes. Il contient des polyphénols regroupés sous le terme de curcumine, dotés de puissantes propriétés anti-oxydantes.

Les rhizomes (racines) sont récoltés entre novembre et décembre puis transformés en une magnifique poudre jaune d'or aux saveurs poivrées et amères. Longtemps utilisé en Asie du Sud-Est pour relever les aliments et les conserver, il trouve aujourd'hui sa place au sein d'une cuisine santé,riche en fruits et légumes, en produits bio et complets.
Ses avantages santé, sa couleur chaleureuse ainsi que sa saveur légèrement poivrée et musquée font qu'il peut être utilisé dans de nombreuses préparations culinaires.

Lire la suite...
 
N'oublis pas de prendre ton petit déjeuner !
N'oublis pas de prendre ton petit déjeuner !
Le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée !
Un bon petit déjeuner pour être en forme toute la journée !
Manger comme un roi le matin...!
Ce premier repas de la journée, plébiscité et paré de vertus est pourtant de plus en plus négligé dans notre société moderne.
Lire la suite...
 
Enfants et boissons énergisantes
Enfants et boissons énergisantes
Une étude américaine met en garde contre les effets parfois grave de la caféine chez les très jeunes.

Depuis plusieurs années, les mises en garde relatives aux boissons énergisantes de type Red Bull se multiplient : pas de consommation avec de l'alcool, pendant l'effort physique ou chez les femmes enceintes ou allaitantes. Parmi les publics sensibles figurent également les enfants, pour lesquels le risque n'est pas fantasmé, rappelle une étude conduite après des centres antipoison américains.
Selon l'enquête du Dr Steven Lipshultz, pédiatre à l'hôpital des enfants de Détroit (Michigan), plus de 40 % des appels aux centres antipoison relatifs à des boissons énergisantes concernent des enfants de moins de six ans. Cela représente environ 3100 cas pour les États-Unis sur une période de trois ans, entre 2010 et 2013. Un chiffre faible au regard de la population (316 millions d'habitants), mais néanmoins significatif. Un quart de ces enfants présentaient «des symptômes cardiaques et neurologiques modérés à sérieux», précise le pédiatre, qui a présenté ses résultats en début de semaine lors du congrès de l'American Heart Association.

Lire la suite...
 
Bien manger l'hiverBien manger l'hiver
 
Varier son alimentation

L'hiver, la saison des jours plus courts, du froid et de la grisaille, et une envie irrépressible d'hiberner. Mais c'est aussi les fêtes de fin d'année, les séjours à la montagne, le feu dans la cheminée et les petits plats à mitonner.
Pour beaucoup d'entre vous cette période semble peu propice à l'équilibre alimentaire : plats en sauce, à base de fromage, moins de fruits et légumes, plus d'envie de produits plaisirs (sucré et chocolat).
Et pourtant en suivant ces quelques conseils vous continuerez à bien vous alimenter en harmonie avec la saison, car la nature vous apporte les produits riches en vitamines et minéraux utiles pour renforcer vos défenses et combattre les petits tracas de la saison froide.

Lire la suite...
 
Bien manger l'étéBien manger l'été
 
L’été, l’époque de la chaleur, des jours plus longs, et des repas festifs, mais aussi des rythmes perturbés, des habitudes relâchées.

Comment bien s’alimenter en profitant de cette belle saison ?

Lire la suite...
 
Les fêtes de fin d'année Les fêtes de fin d'année
 
Que ce soit contre les kilos ou le plaisir, la lutte est âpre lorsque les fêtes de fin d’année arrivent.

L’équilibre ne se fait pas sur un repas mais sur un ensemble de jours. Même si vous faites des excès, vous pouvez les compenser avant et après en régulant votre alimentation vers le moins gras, le moins sucré et en limitant l’alcool.

Lire la suite...

PDF Télécharger le document...
 
Le Chou KaleLe Chou Kale
 
Le super légume !

De quoi s'agit-il ?

Le chou kale est un chou ancien non pommé dont on récolte les feuilles pendant les périodes automnales, hivernales et même jusqu'au début du printemps.
En fonction de la variété, les feuilles sont violettes, vert foncé, voir vert-bleuté à vert pâle, de forme frisées à plus ou moins lisses et à rebords plus ou moins dentelés. On distingue plus communément le kale frisé (aussi appelé 'dinosaure').

Lire la suite...
 
Les réseaux de santé
Les réseaux de santé
Un réseau de santé a pour objet de favoriser l'accès aux soins, la coordination, la continuité ou l'interdisciplinarité des prises en charge sanitaires, notamment de celles qui sont spécifiques à certaines population, pathologies ou activités sanitaires.
Ils assurent une prise en charge adaptée aux besoins de la personne tant sur le plan de l'éducation à la santé, de la prévention, du diagnostic, que des soins.
Lire la suite...
 
© www.ma-dietetique-plaisir.fr 2013-2019 · Mentions légales · Contact